Actualité

1er février : récital lyrique Les Portées de l'Espoir - Paris 9ème

01/02/2017

Entrée libre sans réservation : Donizetti, Gounod, Poulenc, Debussy, Rachmaninov, Renié, Schubert, Tchaïkovski… Un récital pour soutenir la recherche sur la SEP et interprété par les Portées de l’espoir : la harpiste Cécile Monsinjon, la soprano Candice Trojman et le pianiste Alexandre Kukonin.

Recital lyrique contre la SEP à Mairie Paris9Un programme choisi avec soin pour ce concert caritatif entièrement au profit de la Fondation ARSEP (pour la recherche sur la sclérose en plaques).
Le public voyagera à travers des notes dansantes et  rythmées par l’exaltation et la passion de ces artistes.

La soirée est en entrée libre sans réservation.
Les spectateurs pourront exprimer leur plaisir par un don qui sera reversé intégralement à la Fondation ARSEP.

Comment assister au concert « Les Portées de l’espoir » ?

Rendez-vous sur place
Mairie du 9ème arrondissement de Paris
6 rue Drouot - 75009 Paris
A la salle Rossini.

300 places disponibles. Salle accessible. 
Début de la soirée : 19h30 – Durée 1h20

Programme :

Harpe - Cécile Monsinjon
Clair de lune de la suite bergamasque - Claude Achille Debussy
Sonate pour harpe - Paul Hindemith
Légende d’après « Les elfes » de Leconte de Lisle - Henriette Renié

Piano - Alexandre Kukonin
Impromptu en la bémol majeur - Franz Schubert
Moment musical - Sergueï Rachmaninov
Dumka op.59 - Piotr Tchaïkovski

Chant et piano - Candice Trojman et Alexandre Kukonin
Extrait de la « Valse chantée » :  
La valse de Juliette - Charles Gounod
Les chemins de l’amour - Francis Poulenc
La scène de la folie - Lucia di Lammermoor - Gaetano Donizetti


contact :
Fondation ARSEP : 01 43 90 39 39 -  manifestations@arsep.org

 

Dernière mise à jour : 24/03/2017
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.