ARCHIVES

ETUDE : Troubles sexuels dans la SEP : qu’en est-il exactement ?

troubles sexuels et sclérose en plaquesDes études sur la prévalence des troubles sexuels dans la sclérose en plaques (SEP) ont montré que 40% à 80% des femmes et 50% à 90% des hommes ont des plaintes sexuelles. Ces troubles sont souvent sous-diagnostiqués car peu abordés en consultation.

Une équipe italienne s’est donc intéressée aux troubles sexuels chez des personnes atteintes de sclérose en plaques dont l’âge moyen était de 39 ans, la durée moyenne de la maladie de 8 ans et le score de handicap de 2. Parmi elles, 70% se plaignaient d’un trouble sexuel (baisse de la libido, dysfonction érectile, éjaculation prématurée ou retardée, pénétration douloureuse) et 22% d'entre elles ont signalé ce trouble comme fréquent. Une durée plus longue de la maladie était associée à une plus faible satisfaction sexuelle. La baisse de la libido était le problème le plus commun et était dépendant du handicap.

 

Cependant, d'autres études doivent être effectuées pour mieux déterminer l’origine de ces troubles, leur degré et leur impact sur la qualité de vie des patients.

 

Calabro RS et collaborateurs, Italie. J Neurosci Nurs. Juin 2018

Dernière mise à jour : 23/08/2019
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.