ARCHIVES

ETUDE SEP : Chirurgie, anesthésie et risque de poussées

Les poussées post-opératoires dans la Sclérose en Plaques (SEP) préoccupent les personnes souffrant de cette maladie.

Cette étude américaine avait pour objectif de déterminer si le risque de poussées de SEP était plus élevé après une opération. Pour réaliser cette analyse, les auteurs ont extrait les données des dossiers médicaux de personnes atteintes de SEP ayant subi une intervention chirurgicale. Les probabilités d'une poussée postopératoire ont été calculées par rapport à la fréquence des poussées avant l’opération pour chacune des personnes atteintes de SEP et ajustée en fonction de l'âge.

Sur 281 personnes et 609 interventions chirurgicales, 12 poussées postopératoires ont été identifiées. Les calculs montrent que les probabilités de poussées post-opératoires n'ont pas été augmentées comparativement aux probabilités préopératoires.

Ainsi, les auteurs concluent que l'exposition à la chirurgie / anesthésie n'a pas augmenté le risque de poussées post-opératoires. Cependant ces résultats doivent être confirmés par des études plus vastes.

De Lott LB et collaborateurs, Etats-Unis. Multiple Sclerosis, Juin 2019

Dernière mise à jour : 19/01/2021
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.