ARCHIVES

ETUDE SEP : un traitement pour ralentir l’atrophie cérébrale

Ibudiblast : un traitement pour ralentir l’atrophie cérébrale

L’ibudilast est une molécule anti-inflammatoire prescrit au Japon et en Corée pour le traitement de l’asthme et des troubles vasculaires cérébraux.

Une étude de phase 1 réalisée sur 297 personnes atteintes de SEP n’avait pas montré d’effet sur le nombre de lésions actives ni sur le taux de poussées. Cependant, le nombre de personnes ayant eu une progression du handicap était inférieur dans le groupe traité comparativement au groupe placébo suggérant un effet neuroprotecteur de l’ibudiblast.

Cette étude de phase 2 avait pour objectif d’analyser l’effet de l’ibudiblast sur la réduction du volume cérébral. Elle incluait 255 personnes atteintes soit de la forme primaire, soit de la forme secondairement progressive de SEP réparties en 2 groupes, un groupe recevant l’ibudiblast, le second recevant le placebo. Les résultats montrent une réduction de l’atrophie cérébrale de 48 % parmi les personnes ayant reçu l’ibudilast, comparativement à celles qui ont reçu le placebo. Les principaux effets secondaires de l’ibudilast étaient des troubles gastro-intestinaux et des maux de tête.

La réalisation d’un essai de phase 3 est nécessaire pour évaluer quel est l’impact de cette réduction de l’atrophie du cerveau sur les signes cliniques de la maladie et plus particulièrement si l’ibudilast ralentit la progression du handicap.

Fox RJ et collaborateurs, Etats-Unis. New England Journal, Aout 2018

Dernière mise à jour : 19/01/2021
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.