ARCHIVES

Le microbiote intestinal

22/09/2016
La sclérose en plaques est une maladie auto-immune, dont l'étiologie comprend à la fois des facteurs génétiques et environnementaux. La nature exacte des facteurs environnementaux responsables de la prédisposition à la SEP reste insaisissable. Cependant, il est supposé que le microbiote gastro-intestinal pourrait jouer un rôle important dans la pathogenèse de la SEP.

Le microbiote gastro-intestinal est l'ensemble des micro-organismes (bactéries, virus, parasites, champignons) non pathogènes - commensaux - qui se trouvent dans l'intestin grêle et le côlon. Il s'agit des bactéries de tout le système gastro-intestinal, c'est à dire celles de l'intestin, estomac et les selles.

Deux études publiées récemment ont montré que le microbiote gastro-intestinal était différent dans sa composition en bactéries entre les personnes atteintes de SEP et des personnes contrôles. Toutefois, il n'est pas actuellement possible de dire si les modifications du microbiote jouent un rôle dans la pathogénie de la maladie, ou si elles sont une conséquence de celle-ci.

Jangi S. et collaborateurs, USA. Nature communication, Juin 2016
Chen J. et collaborateurs, USA. Scientific Reports, Juin 2016
Dernière mise à jour : 28/09/2021
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.