ARCHIVES

Péridurale et poussées

08/12/2015

Cette étude française rétrospective, menée à partir des données des 2 études, PRIMS et POPARTMUS, a recherché un éventuel impact d'une péridurale sur le risque de poussées au cours des 3 premiers mois post-accouchement, chez 389 patientes atteintes de sclérose en plaques rémittente suivies pendant leur grossesse et dans les mois suivants.

Peridurale et pousséesAu sein de cette population, 24 % des patientes avaient présenté une poussée au cours de leur grossesse, 25 % dans les 3 mois qui ont suivi l'accouchement et une péridurale avait été pratiquée chez 40,1 % d'entre elles. 
L'analyse des données ne retrouve pas d'association entre la réalisation d'une péridurale et le risque de poussée dans les 3 mois qui suivent l'accouchement, aussi bien pour l'ensemble des patientes que pour celles ayant présenté une poussée au cours de leur grossesse. 
Le risque de poussée dans les 3 mois qui suivent l'accouchement était plus élevé chez les patientes ayant présenté une poussée au cours de leur grossesse, mais indépendamment du fait qu'elles aient bénéficié ou pas d'une péridurale au moment de leur accouchement.

Par C. Lavie et collaborateurs. Lyon, France

Dernière mise à jour : 22/09/2020
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.