ARCHIVES

Record : Thibaut Vauchel-Camus bat le record de la Manche en Solitaire

Thibault Vauchel-Camus a mis, à bord de son trimaran Ocean Fifty Solidaires En Peloton – ARSEP, près de 6h et 8min pour parcourir les 138 milles de la course (250 km) qui séparent Cowes, au Sud de l’Angleterre, et Dinard, sur la Côté d'Emeraude au Nord de la Bretagne.
Sa vitesse moyenne ? 22,5 noeuds (+ 41 km/h) ! 

Il a fait mieux que Francis Joyon sur cette traversée !
Le précédent record, datant de 2007, était détenu par le Français Francis Joyon, soit 15 minutes de moins pour Thibault.

C’est une magnifique performance pour Thibaut qui se prépare pour la saison 2022 : les étapes du Pro Sailing Tour (mai), la DRHeam Cup, dont il est le tenant du titre, et bien sûr la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, île si chère à Thibault, originaire de Guadeloupe (départ le dimanche 6 novembre de St Malo). 

Bateau Thibault Vauchel Camus @aeroworxgp

Thibault Vauchel Camus : "J’avais [...] une belle avance sur le record de Francis Joyon. Hélas, j’ai connu ensuite un black out énergétique qui m’a demandé un arrêt de 20 minutes. Je suis reparti dans des conditions dégradées à bord mais je me suis accroché jusqu’à la fin. J’étais un peu dans une poussée comme connaissent les patients atteints de la Sclérose En Plaques ! Physiquement, cette traversée a été très engagée. Je suis très content d’avoir désormais ce record dans la poche car il a une belle réputation. Cela a été un super sprint. Je remercie mon équipe qui m’attendait à Saint-Malo et mes partenaires. Ce record est maintenant à battre et peut être battu car sans souci technique, mon avance aurait été plus marquée. C’est vraiment très excitant ces records. J’adore cet exercice."

Ce record devra toutefois être validé la validation par le WSSRC (World Sailing Speed Record Council), organisme habilité à homologuer les records à la voile.

BRAVO THIBAULT !

 

 

Dernière mise à jour : 01/07/2022
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.