Actualité

Baptiste Felgerolles soutient la Fondation ARSEP - Défi Moto 2019

Son nom : FELGEROLLES, son prénom : Baptise. Son défi : piloter et gagner contre la SEP. Son ambition : Courir les 24 h du Mans moto en 2020 et viser le Championnat du monde. Sa catégorie : 600cc, c’est 135 chevaux, qui permet des pointes jusqu’à 270 km/h. 

Défi Moto Solidaires ARSEP de Baptiste Felgerolles pilote moto

 

Baptiste, un pilote d’avenir. 

En 2017, Baptiste Felgerolles termine à la 6e place du championnat en 500cc.

En 2018, il continue à exprimer son talent sur les circuits en découvrant la catégorie 600cc.
Yamaha France l’a d’ailleurs repéré et lui offre cette année un budget pour les pièces de sa moto.


 

Le championnat démarre les 23 et 24 mars 2019 à Nogaro, dans le Gers.


INTERVIEW : 

Vous courez depuis l’an dernier dans la catégorie 600cc. Quelles sont les caractéristiques de cette catégorie et comment se déroule le championnat de France Promosport ?
La catégorie 600cc se situe juste en-dessous de la catégorie reine, la 1 000cc. Une 600cc, c’est 135 chevaux ce qui permet des pointes jusqu’à 270 km/h. Le championnat de France Promosport réunit 350 pilotes, toutes catégories confondues.
Dans ma catégorie, nous sommes 35 à 40 au départ à chaque fois.
Le Championnat se déroule en 8 étapes sur les plus grands circuits de France. Chaque course dure 30 mn – une course, c’est 25 tours – et il y en a deux, une le samedi et une autre le dimanche.

Vous avez l’ambition de courir les 24 h du Mans moto en 2020 et vous visez le Championnat du monde. Comment vous préparez-vous pour atteindre ces objectifs ?
J’essaie de mettre toutes les chances de mon côté. En sport de haut niveau, il ne faut rien négliger. L’alimentation, la préparation physique et mentale, tout est important. Alors, je m’entoure.
J’ai un préparateur sportif qui m’entraîne au quotidien à performer. En course, tous les groupes musculaires sont sollicités, nous ne sommes jamais assis sur la moto. Nous travaillons notamment beaucoup le gainage pour améliorer la puissance.
J’ai un coach aussi qui m’aide à construire le mental. Depuis tout petit, je vis pour la moto, je mange moto, je dors moto. Je mets tellement d’énergie et d’envie dans ce sport qu’il faut gérer les hauts mais aussi les bas, une chute ou des résultats moins satisfaisants. La méditation m’aide également en cela et je vais bientôt essayer la sophrologie.
Enfin, quand j’en ai les moyens, je me fais accompagner par des pilotes confirmés, comme Grégory Leblanc, vainqueur des 24 h du Mans. Il est important d’avoir un avis extérieur sur son pilotage. J’aime travailler avec des gars comme ça, c’est plus intense. Ils sont passés par là où je passe. Ils ont toujours de bons conseils sur la stratégie de course à adopter.

 

En soutenant Baptiste, vous contribuerez à aider la Recherche sur la SEP puisqu'il court pour la Fondation ARSEP, une cause qui lui tient particulièrement à cœur.

Dernière mise à jour : 22/03/2019
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.