Actualité

ETUDE : Enfants SEP, qualité de vie, fatigue et dépression

Fatigue, dépression et qualité de vie chez les enfants atteints de SEP

L’objectif de cette étude française était d’évaluer la fatigue, la dépression et la qualité de vie des enfants atteints de sclérose en plaques (SEP) et de les comparer à d'autres syndromes démyélinisants aigus.

Les enfants suivis au Centre national de référence des maladies inflammatoires rares du cerveau et de la moelle ont été inclus dans cette étude. Différentes échelles d’évaluation ont été utilisées pour mesurer le handicap, la fatigue et la dépression.
37 enfants (23 filles et 14 garçons) ont été inclus dans cette étude. La SEP a été diagnostiquée chez 26 enfants et les autres syndromes démyélinisants aigus chez 11 enfants. Une fatigue sévère a été moins fréquemment signalée par les enfants atteints de SEP. En revanche, la dépression a été rapportée plus souvent dans le groupe SEP. Concernant la qualité de vie, les parents et les enfants atteints de SEP, ont signalé des troubles émotionnels et scolaires plus importants. Dans les 2 pathologies, aucune atteinte physique et aucun dysfonctionnement social n’ont été rapportés. 

Cette étude souligne l’importance de la fatigue et de la dépression chez les enfants atteints de sclérose en plaques. De plus, les difficultés scolaires et le fonctionnement émotionnel semblent être les principales préoccupations des parents et des enfants atteints de SEP. 

Florea A et collaborateurs, France. Dev Med Child Neurol. Avril 2019

Dernière mise à jour : 16/10/2019
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.