Actualité

Etude : Insomnie et SEP

Insomnie chez les personnes atteintes de SEP

Au moins 40% des personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP) font de l'insomnie chronique, et la prévalence est probablement plus élevée en raison d'un sous-diagnostic. Une mauvaise qualité du sommeil est associée à une augmentation de la fatigue et de l'anxiété. Bien que la thérapie cognitivo-comportementale pour l'insomnie soit le traitement recommandé pour l'insomnie chronique, son efficacité chez les personnes atteintes de SEP n’a pas été clairement évaluée. L’objectif de cette étude américaine était de tester cette approche chez des personnes atteintes de SEP et d’insomnie.

Trente-trois personnes atteintes de SEP (30 femmes, 3 hommes, 30 SEP rémittentes et 3 secondaires progressives et un âge moyen de 53 ans) présentant des symptômes d'insomnie ont été randomisées en 3 groupes :
1) programme de thérapie cognitivo-comportementale de 6 semaines ;
2) des séances actives durant 6 semaines ;
3) une séance unique d'éducation au sommeil.
Les participants ont rempli des questionnaires pour évaluer la qualité du sommeil, la fatigue, la dépression et l'anxiété.

L’analyse des résultats montre que la thérapie cognitivo-comportementale est bien acceptée chez les personnes atteintes de SEP. Les 3 groupes présentaient une amélioration du sommeil. Cependant, seule la thérapie cognitivo-comportementale montrait une forte amélioration de la qualité du sommeil ainsi que de la dépression.

Les auteurs concluent que la thérapie cognitivo-comportementale permet des améliorations de l'insomnie, de la qualité du sommeil, ainsi que de la fatigue, la dépression et l'anxiété. Toutefois, des études futures sont nécessaires pour déterminer les mécanismes de ces améliorations et élargir le champ des personnes atteintes de SEP qui pourraient bénéficier de cette approche.

C F Siengsukon et collaborateurs, Etats-Unis. Multiple Sclerosis Related Disorders, Mai 2020

 

 

Dernière mise à jour : 15/04/2021
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.