Actualité

ETUDE : masse corporelle et SEP pédiatrique

Impact de l’indice de masse corporelle dans la SEP pédiatrique

Dans cette étude, les auteurs ont voulu caractériser les trajectoires de croissance des enfants atteints de sclérose en plaques (SEP) par rapport aux valeurs de référence classiquement utilisées.

Cette étude a recueilli le poids, la taille et l’indice de masse corporelle (IMC) de 40 enfants atteints de SEP (28 filles, 12 garçons) et 120 contrôles (84 filles, 36 garçons), appariés pour l'année de naissance, le sexe, l'origine ethnique et le statut socio-économique. Les valeurs de l'IMC ont été comparées entre les deux groupes et reliées au début de la maladie.

L'âge moyen du début clinique de la SEP était de 15 ans. Les scores de l'IMC sont significativement plus élevés chez les enfants atteints de SEP comparativement aux témoins. Ces différences significatives d'IMC sont notées à partir de 4 ans et se maintiennent après.

Ainsi, les auteurs concluent que les enfants atteints de SEP présentent une surcharge pondérale nettement supérieure à celle des autres enfants au moment du diagnostic. Les trajectoires d’indice de masse corporelle sont significativement plus élevées des années avant la / les manifestation (s) clinique (s) de la maladie.

Brenton JN et collaborateurs, Etats-Unis. Dev Med Child Neurol. Avril 2019

Dernière mise à jour : 20/09/2019
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.