Actualité

Etude - variation du microbiome intestinal

Actualité recherche SEP

La variation du microbiome intestinal est associée aux sous-types de la SEP.

Des altérations du microbiote chez les personnes atteintes de Sclérose en Plaques par rapport aux témoins sains ont été observées. Dans cette étude, les équipes belges et hollandaises ont comparé le microbiote intestinal des personnes atteintes de SEP avec des témoins sains et entre les différents types de SEP par des techniques de séquençage.

Quatre-vingt-dix-huit (98) personnes atteintes de SEP et 120 témoins ont été inclus dans l’étude. La diversité microbienne était plus faible pendant les poussées chez les personnes atteintes de la forme rémittente traitée par interféron ou non traitée par rapport aux formes dites « bénignes » et primaires progressives. Les témoins et les personnes atteintes d’une forme active non traitée ont montré une richesse microbienne intermédiaire. Les entérotypes (groupes de bactéries intestinales spécifiques) étaient associés à des sous-groupes cliniques.

Ces résultats soulignent le potentiel de biomarqueurs spécifiques basés sur le microbiome pour l'activité et la gravité de la maladie.

Reynders T et collaborateurs, Belgique et Hollande. Ann Clin Trans Neurol. Mars 2020

 

 

Dernière mise à jour : 07/07/2020
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.