Actualité

MUSIQUE RAP Asel kesa sombat : un album pour la recherche sur la SEP

Atteint d'une sclérose en plaques (SEP), Antonio a décidé de prendre la plume pour raconter en rap ce qu'est cette maladie.

Il y a 2 ans lors de l’annonce de la sclérose en plaques (SEP) avec des crises d’épilepsie et des troubles de mémoire – Antonio s’est senti soulagé : « J’avais enfin un nom sur mes douleurs. Les vertiges, les fourmillements dans les membres, les troubles de mémoire et de concentration et tous les autres symptômes, enfin, après toutes ces années, je savais ce que j’avais. »

Album rap Asel kesa sombat second souffle sept 2019Antonio décide de se mettre à la lecture : «Pour beaucoup ce n’est rien, mais pour moi c’est une victoire. Je commence même à prendre du plaisir à lire avant de m’endormir.» Puis, il souhaite aller plus loin et expliquer au grand public ce qu’est la SEP : « J’ai commencé à écrire avec un but bien précis, celui d’expliquer en chanson ce qu’est la sclérose en plaques. » Ce morceau, qui s’intitule « Second Souffle », a été fait avec un artiste normand, le rappeur Asek Kesa.

« Le titre est disponible depuis septembre sur toutes les plateformes. Si ça marche, le but est de reverser tous les fonds à la recherche sur la sclérose en plaques. »

À 32 ans, Antonio se bat chaque jour contre la maladie et même si ça lui arrive de baisser les bras, l’amour inconditionnel de sa compagne Virginie, et ses projets l’aident à ne pas flancher.

Titre de rap « Second Souffle » de Sombat, Asek et Kesa.  

 

PLATEFORMES DE DIFFUSION :

DEEZER 
SPOTIFY 
ITUNE APPLE 
ITUNE APPLE ALBUM 
PLAY GOOGLE

 Tous les bénéfices collectés vont être reversés à la Fondation ARSEP.

Contact  :  Facebook de Sombat Offic

 

Dernière mise à jour : 20/09/2019
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.