Actualité

RECHERCHE : Etude du segment initial de l’axone, financement ARSEP

27/05/2017

Étude du segment initial de l’axone, une étude financée par la Fondation ARSEP

Deux équipes ont étudié l’organisation d’une région spécifique du neurone, appelée "segment initial de l’axone". C’est ce domaine initial, juste en sortie du corps cellulaire du neurone, qui va générer l’influx nerveux qui, ensuite se propagera le long de l’axone.

Ce domaine initial ressemble dans sa composition au nœud de Ranvier (zone dépourvue de myéline très riche en canaux ioniques). Il est donc très enrichi en canaux ioniques perméables au sodium ou au potassium.
Comme les nœuds de Ranvier, le segment initial pourrait être une cible dans la sclérose en plaques, et son dysfonctionnement participer aux troubles de la conduction nerveuse qui entraîne les signes cliniques observés dans la maladie.

Des mécanismes complexes sont impliqués dans le recrutement des canaux potassiques et de leurs protéines associées Caspr2 et TAG-1 au niveau du segment initial de l’axone. Le regroupement de ces canaux est indispensable à la synthèse de myéline et sa réparation. Donc, comprendre comment est fabriquée la myéline pourra aider dans le futur à stimuler sa réparation.

Ces résultats vous sont présentés par les principaux investigateurs : Catherine Faivre-Sarrailh (Marseille) et Domna Karagogeos (Grèce).

The Kv1-associated molecules TAG-1 and Caspr2 are selectively targeted to axon initial segment in hippocampal neurons. Delphine Pinatel, Bruno Hivert, Margaux Saint-Martin, Nelly Noraz, Maria Savvaki, Domna Karagogeos and Catherine Faivre-Sarrailh. “Journal of Cell Science” – sous presse

Dernière mise à jour : 27/06/2017
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.