Actualité

La courSE Parrainée c'est aussi dans les entreprises

Du 25 au 29 septembre prochain, la "courSE Parrainée" fait son retour mais cette fois-ci au sein d'une grande entreprise de la région Auvergne Rhône-Alpes, la centrale nucléaire du Bugey située dans l’Ain.

 


C'est grâce à Tatiana, salariée au sein de cette entreprise et atteinte de la sclérose en plaques depuis plusieurs années que cette opération a vu le jour.

En découvrant la 2ème édition de la courSE Parrainée en mars, elle a eu l'idée, avec son collègue Clément, de dupliquer le concept au sein de son entreprise.

Ils ont souhaité organiser cet évènement pour sensibiliser les collègues de travail sur le handicap en général, et plus particulièrement sur la sclérose en plaques, maladie, dont les symptômes peuvent générer dans le quotidien certains handicaps même si tout est fait pour en limiter les conséquences.

 

La volonté est de parler de cette maladie qui n’est pas forcément très connue, mais qui touche cependant plus d’une personne sur 1 000.

 

 

 

 

Les dons collectés dans le cadre du parrainage ​permettent au donateur(trice) de bénéficier de 66% de réduction d’impôts sur la somme versée. 
Les sommes versées par une entreprise donnent lieu à une réduction d’impôts de 60 % !

Une nouvelle étape pour notre opération qui permet à la
"courSE Parrainée" de vivre au sein des entreprises et
de faire encore mieux connaitre la maladie dans le monde du travail.

 

Plus d'informations sur la CourSE Parrainée : www.lacourseparrainee.org
Rejoignez le mouvement dès aujourd’hui !

 

Cet événement est un moyen de « dédiaboliser » la maladie et le handicap en général en expliquant que chacun a le droit à une belle vie.

Un grand MERCI et BRAVO à Tatiana et Clément pour cette initiative qui permet de collecter des fonds au profit de la recherche et de la Fondation ARSEP. 

Dernière mise à jour : 13/06/2024
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.