Actualité

Questionnaire : évaluer les difficultés au travail des personnes SEP - étude Worksep

Accès a un nouveau questionnaire permettant d’évaluer les difficultés au travail des patients atteints de sclérose en plaques.

 

L’étude WORKSEP financée par la Fondation ARSEP et soutenue par la SFSEP a permis de valider, en français, le questionnaire MSWDQ dans sa version courte permettant d’évaluer les difficultés au travail des personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP). En effet cette maladie touche fréquemment des personnes dans une période de leur vie où elles sont en pleine activité professionnelle.

Des études épidémiologiques ont montré que 43 % des patients de SEP sans emploi ont arrêté leur emploi dans les 3 années suivant l’annonce du diagnostic.
Ce questionnaire peut permettre à votre medecin de mieux appréhender et comprendre les difficultés que vous pouvez rencontrer au travail à cause de votre sclérose en plaques et ainsi vous proposer des prises en charge ou des adaptations de votre poste (en terme de temps de travail par exemple) en vue d’améliorer votre qualité de vie professionnelle.

Il s’agit également d’une étude exploratoire centralisée par le CRC-SEP du CHU de Nice visant à mieux connaître ces difficultés socio-professionnelles dans la population française des personnes atteintes de sclérose en plaques. Vous pouvez donc également remplir ce questionnaire si vous ne travaillez plus.

Il prend environ 5 minutes et est totalement anonyme.

Vous pouvez ensuite si vous le souhaitez transmettre vos résultats à votre médecin (neurologue ou médecin du travail) vous-même en téléchargeant le pdf.

ACCEDER A L'ENQUÊTE ET AU QUESTIONNAIRE

 

 

 

 

Vous pouvez également accéder au questionnaire
en scannant ce Qr code.

 

 

 

 

Vous remerciant par avance pour votre participation !

 

 

 

 

 

 

Dernière mise à jour : 23/02/2024
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.