Actualité

Un spécialiste de l'imagerie nous a quittés

Hommage du Pr Gilles Edan (Rennes)

 

Olivier Commowick, 42 ans, brillant chercheur en neurosciences computationnelles, membre de l’équipe EMPENN (INRIA, INSERM, Université de Rennes 1, CNRS), nous a quittés le samedi 24 décembre 2022 au terme d’une maladie qu’il a combattue pendant 3 ans avec un courage et une force extraordinaire, tout en maintenant jusqu’ à ce mois de décembre sa présence et son leadership au sein de son équipe de recherche.

Olivier Commowick, chercheur imagerie Rennes 2022

Au cours de ces dix dernières années, au côté de Christian Barillot alors directeur de l’unité Visages, il a mené d’ambitieux programmes de recherche pour établir des corrélations entre les images du cerveau et les données cliniques et biologiques de maladies neurologiques, en particulier pour la sclérose en plaques. Il a développé avec son équipe de nouveaux algorithmes de segmentation automatique pour détecter les lésions sur les IRMs de suivi longitudinal. Il a recherché des biomarqueurs ayant une valeur prédictive du handicap, en IRM de diffusion ou avec le marqueur cellulaire USPIO, affirmant la persistance de lésions tissulaires plus sévères et reconnaissant des patterns lésionnels qui annoncent un pronostic plus péjoratif de SEP.

Son autorité scientifique, nationale et internationale, à côté de Christian Barillot, en a fait un leader naturel pour lancer de Rennes les challenges internationaux MICCAI , celui de 2016 pour la détection et le tracé des lésions de SEP en IRM cérébral et celui de 2022 qui s’attache à la détection avec les outils de l’intelligence artificielle des nouvelles lésions sur des IRMs de surveillance annuelle des patients atteints de SEP.

Ce passeur d’une culture d’alliances entre les chercheurs en sciences computationnelles et les cliniciens neurologues et radiologues va nous manquer, en même temps que son exemple va continuer à nous inspirer et à faire vivre cette alliance féconde qu’il a contribué à mettre en place au CHU de Rennes, et aussi au plan national au sein de l’observatoire Français de la SEP et à travers le RHU Primus (porté par le CHU de Rennes) dont il a été un acteur important pour sa mise en place.

Nous avons une pensée profonde pour son épouse, elle-même chercheur dans l’unité EMPENN, Claire Cury, sa famille et pour tous les chercheurs de l’unité EMPENN autour de son directeur Pierre Maurel.



La cérémonie et hommage à Olivier Commowick, se tiendra lundi 2 janvier à 12h30 au crématorium de Rennes métropole à Vern sur Seiche.

 

Dernière mise à jour : 16/05/2024
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.