Définition et chiffres

Qu'est ce que la Sclérose en Plaques ?

systeme nerveux centralLa SEP est une maladie inflammatoire du Système Nerveux Central (SNC). Celui-ci comprend le cerveau, la moelle épinière et les nerfs optiques. Le SNC est composé de différents types cellulaires dont les neurones et les oligodendrocytes.

Les neurones sont composés d'un corps cellulaire et d'un prolongement, l'axone, entouré d'une gaine protectrice, la myéline. Cette gaine joue un rôle dans la survie de l'axone et permet une transmission rapide de l'information entre le cerveau et le reste du corps. Les oligodendrocytes sont les cellules permettant la fabrication de la gaine de myéline.

Dans la SEP, la myéline est la cible du processus pathologique. En effet, il existe une réaction inflammatoire (réaction de défense du système immunitaire) qui va dégrader cette gaine de myéline. C'est ce que l'on appelle la démyélinisation. Elle entraîne des perturbations dans la transmission de l'information élaborée par le cerveau : celle-ci n'est plus transmise aux différentes parties du corps, entrainant les symptômes observés dans la maladie. Parallèlement, cette démyélinisation va conduire à une souffrance de l'axone puisque celui-ci n'est plus protégé. C'est la neurodégénérescence.

La plupart du temps, l'inflammation disparaît et des mécanismes de réparation se mettent en place. Ceux-ci permettent la synthèse d'une nouvelle gaine de myéline. C'est ce que l'on appelle la remyélinisation. Ainsi, la transmission de l'information entre le cerveau et le reste du corps est rétablie ce qui conduit à une régression partielle ou complète des symptômes. Malheureusement, au cours de l'évolution de la maladie ou lors d'attaques inflammatoires importantes, les mécanismes de réparation sont insuffisants, entrainant une persistance des  symptômes et l'installation d'un handicap.

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune puisque le système immunitaire de l'individu se dérègle et considère la gaine de myéline comme un corps étranger.

C'est une maladie multifactorielle dans laquelle des facteurs propres à l'individu (facteurs génétiques) et des facteurs environnementaux (exposition au soleil, tabac, obésité,...) interviennent.

Chiffres clés :

En France, ce sont plus de 100 000 individus qui sont touchés par la maladie. Ils sont 400 000 en Europe et 2.3 millions dans le monde.

L'âge moyen de début de la maladie se situe entre 25 et 35 ans. Néanmoins, il existe des formes pédiatriques (âge de début avant 18 ans) et des formes qui débutent après 40 ans.

Aujourd'hui, en France, la SEP fait 4 000 à 6 000 nouveaux diagnostiqués chaque année. Et parmi les personnes atteintes, 3 sur 4 sont des femmes.

Incidence de la SEP en France :

Incidence SEP en France

La répartition de la maladie dans le monde n'est pas uniforme :

  • le nombre de personnes atteintes augmente dans chaque hémisphère, lorsqu'on s'éloigne de l'équateur vers les pôles ;
  • le nombre de cas de SEP est plus important dans les pays industrialisés ;
  • les personnes d'origine nord-européenne sont plus fréquemment touchées.

 

Prévalence de la SEP en France :

Prévalence de la SEP en France

Dans le monde :

Prévalence de la SEP dans le monde

Cette répartition hétérogène de la maladie existe aussi sur le territoire français. En effet, la SEP est plus représentée dans le Nord-Est de la France que dans le Sud-Ouest. 

Dernière mise à jour : 22/05/2017
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.