ARCHIVES

ETUDE : Coupler la marche et la musique

Coupler la marche et la musique : une nouvelle forme de rééducation

Les troubles de la marche sont fréquents chez les personnes atteintes de sclérose en plaques. De nouvelles approches de rééducation sont donc nécessaires à développer. L'effet des signaux sonores est bien connu dans la maladie de Parkinson, mais l'application de différents types de stimuli auditifs n'a pas encore été étudiée.

L’objectif de cette étude belge était de déterminer si les personnes atteintes de SEP pouvaient synchroniser leur démarche avec la musique et les métronomes et l’effet de ce stimuli sur la fatigue perçue. Les chercheurs souhaitent également déterminer si cette approche était dépendante des atteintes cognitives. Le groupe de personnes atteintes de SEP était comparé à un groupe de personnes non malades.

Au total, 28 personnes atteintes de SEP et 29 contrôles ont participé à l’étude. Tous les participants sont parvenus à se synchroniser sur la musique et le métronome. Cependant, une meilleure synchronisation a été observée avec les métronomes. En revanche, les personnes atteintes de sclérose en plaques percevaient moins de fatigue physique et cognitive en marchant en musique comparé aux métronomes. Les personnes atteintes de SEP ayant une déficience cognitive (n = 9) avaient plus de difficultés à se synchroniser avec la musique.

Ainsi, la synchronisation entre la musique et la marche est possible chez les personnes atteintes de SEP présentant des troubles moteurs et cognitifs. Ces personnes marchaient à une cadence supérieure que celle habituelle et leur perception de la fatigue était moindre avec la musique.

Les auteurs concluent que coupler la marche à la musique pourrait être une stratégie prometteuse d’entraînement à la rééducation. Toutefois, il est nécessaire de réaliser cette étude avec un groupe de personnes plus important.

Moumdjian L et collaborateurs, Belgique. Neurorehabil Neural Repair. Juin 2019

 

 

Dernière mise à jour : 19/01/2021
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.