ARCHIVES

ETUDE : Exercices, troubles urinaires et femmes atteintes SEP

Les effets de l'exercice sur les troubles urinaires chez les femmes atteintes SEP.

L’objectif de cet essai clinique était d’étudier les effets de deux programmes d'exercices de rééducation pelvienne sur les symptômes des voies urinaires inférieures (vessie hyperactive, contraction périnéale) et la qualité de vie des femmes atteintes de sclérose en plaques (SEP).

Pour cela, 30 femmes à un stade modéré de la SEP, ont suivi pendant 6 mois un programme de rééducation pelvienne ambulatoire, associé ou non à une électrothérapie vaginale.

Les deux programmes ont montré un bénéfice sur l'hyperactivité vésicale et la qualité de vie. Les femmes ayant eu en plus une électrothérapie ont présenté une amélioration plus importante de la contraction musculaire du périnée et de la qualité de vie.

En conclusion, une rééducation périnéale de 6 mois semble avoir des effets bénéfiques sur les troubles urinaires chez les femmes atteintes de SEP. Cependant, cette étude doit être élargie à un plus grand nombre et l’efficacité dans le temps évaluée.

 

Ferreira APS et collaborateurs, Brésil. Am J Phys Med Rehabil. Mars 2019

 

Dernière mise à jour : 19/01/2021
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.