Actualité

Décès du Dr Edmond Schuller, dernier Cofondateur de l'ARSEP

Le Dr Edmond Schuller, Directeur de recherches émérite à l’Institut de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et Directeur du laboratoire de neurochimie de l’hôpital de la Salpetrière, nous a quitté le 2 janvier à la suite d’une longue maladie.
Cofondateur de l’Association pour la Recherche sur la Sclérose En Plaques (ARSEP) en 1969 avec le Pr François Lhermitte et Dr Jean Roux- Delimal, il est resté très longtemps un membre actif au sein du conseil scientifique et du conseil d’administration de l’association puis en tant que secrétaire général de l’UNIon pour la lutte contre la Sclérose En Plaques (UNISEP).
Sa formation de neurologue et de neuropsychiatre sous la conduite des Pr Castaigne et Lhermitte l’a conduit naturellement à l’étude de la sclérose en plaques (SEP).

Ayant acquis une double formation scientifique et médicale il a pu mener de front une carrière à la fois de Médecin et de Chercheur au sein de l’hôpital de la Salpetrière et en association à l’unité Inserm U134 du Dr Nicole Baumann. Il a été l’un des pionniers des méthodes biologiques d’exploration des maladies du système nerveux. Par ses travaux, il est devenu internationalement connu dans le domaine de l’analyse des protéines du liquide céphalorachidien.

Contribuant ainsi aux progrès des connaissances sur les maladies inflammatoires et auto-immunes du système nerveux central (SNC), il laisse une forte empreinte dans le monde scientifique et médical par ses nombreuses publications. Pendant 40 ans, il a étudié inlassablement de nombreux paramètres protéiques du sang et du liquide céphalo-rachidien (LCR) et leur évolution au cours de la SEP et de différentes maladies ; il est l’un des premiers à avoir démontré la synthèse intrathécale des anticorps présents dans le système nerveux des patients atteints de SEP, après avoir développé de nouvelles méthodes d’analyse. Ses derniers travaux sur l’apolipoprotéine E (APOe) et la SEP en 1998, étaient prometteurs (depuis cette date plus de 180 articles ont été publiés sur le sujet dans les revues scientifiques).

Parallèlement à son travail de recherche de laboratoire, le Dr E Schuller a exercé une activité clinique et a suivi pendant plusieurs années, des centaines de patients atteints de SEP dont il était très proche par les soins et l’espoir qu’il leur donnait ainsi qu’à leurs familles.

J’ai connu Edmond Schuller, en 1970 lors des premières actions thématiques sur la SEP organisées par l’INSERM et le Pr Lhermitte. Débutant dans le domaine de la biologie, j’ai pu apprécier sa bienveillance à mon égard et sa confiance mais aussi ses critiques qu’il envoyait avec humour et un sourire « en coin » lorsque je m’égarais dans les nombreuses hypothèses et théories que nous formulions alors au sujet de la SEP. Je garderai toujours en mémoire nos réunions de travail dans son bureau de la Salpêtrière qui surplombait les marronniers, en face du dôme de la chapelle. Là, nous avons progressé, par nos discussions, dans la compréhension de la physiopathologie des encéphalites et de la SEP. J’ai pu découvrir alors, un homme enthousiaste, d’une grande ouverture d’esprit et toujours à la pointe des nouveautés scientifiques dans son domaine.

En plus de ses publications scientifiques, Edmond Schuller a aussi beaucoup écrit dans des revues accessibles au « grand public » sur la médecine, les maladies, la sclérose en plaques et édité plusieurs ouvrages dans ces domaines. L’ensemble de ces travaux scientifiques et de son activité médicale et associative lui a valu d’être décoré Chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur par le Ministre de la santé, le Pr Douste-Blazy.

 C’est donc avec une très grande tristesse que ses amis, ses collègues, ses collaborateurs, ses patients voient disparaître le dernier fondateur de l’ARSEP qui a permis par son aide précieuse et constante, une accélération des progrès dans la perception de cette maladie complexe et dans l’approche de son traitement.

Nous adressons à Madame Edmond Schuller, ses enfants, Florence Couturier et Jean -Christophe Schuller et leurs familles, nos vifs sentiments de sympathie et nos sincères condoléances.

 

Pr Pierre Lebon

Dernière mise à jour : 22/03/2019
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.