Actualité

Nouveau président du CMS : Pr Jean Pelletier (Marseille)

Pr Jean PELLETIER

Nouveau président du Comité Médico-Scientifique 

 

Jean Pelletier Président du Comité Scientifique ARSEP 2019Vous l'avez certainement déjà croisé lors de divers congrès ARSEP, lors des journées portes ouvertes dans les laboratoires ou encore lu certains de ses articles, Jean Pelletier, Professeur de neurologie à Marseille et grand spécialiste de l’imagerie de la SEP, est une figure incontournable de la Fondation. 
Président du Comité Médico-Scientifique depuis le 1er Février, il succède au Pr Thibault Moreau et a pour ambition de réunir tous les acteurs, médecins, chercheurs, patients et d’unir toutes les forces pour faire progresser la recherche sur la Sclérose en Plaques.

Expliquez-nous votre parcours et ce qui vous a conduit jusqu'à la Fondation ARSEP ?

Origines bourguignonnes, études de médecine à Lyon et enfin internat à Marseille. Un parcours rapidement orienté vers la SEP avec une formation clinique complémentaire réalisée dans l’équipe du Pr Lyon Caen à Paris puis en imagerie à l’Université de Harvard à Boston. J’intègre le Conseil Scientifique de l’ARSEP à la demande des Pr Lyon Caen et Clanet en 1996.

Pourquoi vous investir en tant que Président du Comité Scientifique ?

L’ARSEP est l’un des acteurs majeurs dans la recherche dédiée à la SEP en France depuis 5O ans. Durant toutes ces années, elle a permis d’organiser et de structurer des actions de recherche et des équipes, et a indéniablement permis de participer à des avancées importantes dans les connaissances sur la maladie.

Mais c’est aussi une grande famille qui réunit des scientifiques, des cliniciens, des bénévoles, des délégués, des patients et leur entourage. Structurée autour d’un Conseil d’Administration, d’un Comité scientifique et d’un Comité inter-régional, l’ARSEP répond à ses missions prioritaires que sont la promotion et le financement de la recherche, mais aussi la diffusion de l’information. Poursuivre en tant que Président les actions et les missions engagées par l’ensemble du Comité scientifique et par mes prédécesseurs est à la fois une évidence et un honneur.

Que souhaitez-vous voir se développer sous votre présidence scientifique ?

La Fondation doit poursuivre les missions qu’elle assure avec force depuis 50 ans. La SEP reste encore aujourd’hui une maladie difficile à comprendre. De fait, la prise en charge des personnes est étroitement associée aux progrès de la recherche, tant en termes du diagnostic que de traitement.
Les liens entre les équipes impliquées dans la recherche doivent être renforcés, les travaux collaboratifs privilégiés, notamment avec l’international. Les progrès réalisés pour permettre de mieux identifier et comprendre les facteurs et mécanismes et donc leurs impacts sur la prise en charge des patients, sont clairement dépendants de la cohésion des équipes de recherche.
Les échanges entre les chercheurs doivent se poursuivre et les congrès scientifiques doivent rester le pilier de ces échanges.

Quelle est la feuille de route du comité scientifique ces prochains mois / prochaines années ?

La feuille de route du Comité scientifique restera en adéquation avec les missions de l’ARSEP : promouvoir et financer la recherche, informer en diffusant une information objective et pertinente. Ces missions doivent tendre vers l’excellence, garant de réussite, tant pour les chercheurs que pour les patients.

 

 

Dernière mise à jour : 19/06/2019
Appelée SEP ou multiple sclerosis en anglais, la sclérose en plaques est une maladie neurologique qui détruit la gaine de myéline. Qu’elle soit de forme rémittente (à poussées) ou de forme progressive, il n’existe à ce jour aucun traitement curatif de cette affection. La Fondation ARSEP œuvre depuis 1969 avec ses bénévoles, aux côtés des facultés, de l’INSERM, du CNRS et de différents instituts de recherche médicale, dont l’ICM et Pasteur.